Featured Video Play Icon

S’isoler pour avancer dans la vie – réussite

A certaines périodes de notre vie, en raison des conditions défavorables de la société dans laquelle nous sommes, ou alors des situations personnelles ou professionnelles instables qui persistent dans le temps, nous pouvons ressentir le besoin de s’isoler et de s’éloigner de tous ces problèmes. Limite voir même changer complètement de lieu et de mode de vie. En résumé, tout claquer et partir…

Bien que nous ayons tous les droits de le faire, d’avoir une vie solitaire, indépendante, nous ne devons pas oublier que nous avons des responsabilités et des devoirs envers notre famille, nos amis et de manière plus générale, envers toutes les personnes présentes sur cette terre.

C’est pour cette raison qu’il n’est pas approprié d’être loin du monde et de s’occuper uniquement de ses propres besoins et plaisirs… Etre présent et servir les autres est aussi un devoir.

Il nous est impossible de prendre conscience des richesses qui nous entourent si nous ne sommes pas aptes à échanger et sortir de notre zone de confort.

Nous pouvons de ce fait transformer ce besoin d’isolement. Partir d’un refus de l’autre et du système en un événement périodique positif qui va nous permettre de prendre du recul, de respirer, de se reposer, de se développer et de s’améliorer pour pouvoir revenir dans de meilleurs conditions.

C’est comme prendre de l’élan devant un obstacle.

Cette séparation physique et morale peut être courte ou longue. Un jour par semaine, un weekend par mois, une semaine par année, dans la solitude et le silence, chacun à son rythme en fonction de ses besoins. Elle est aussi envisageable en groupe.

L’important est qu’elle ne soit pas destructrice, mais bien au contraire, constructive.

Il est essentiel de relier l’isolement à un objectif à atteindre, de bien préparer et déterminer son programme.

S’isoler physiquement de l’environnement mouvant et bruyant dans lequel nous nous trouvons pour se retrouver seul soulager par le simple fait de ne plus être sous le regard ou le jugement d’autres personnes. Un cadre isolé et propre peut apporter un grand réconfort.

S’isoler mentalement, y compris sur le plan psychique, pour s’autoriser un certain lâcher prise. Nous pouvons en profiter pour penser, méditer, murir, lire, faire du sport… Autant de dimensions de soi qui sont le plus souvent mises sous silence dans un cadre strictement professionnel, voir même personnel.

L’objectif est d’en sortir avec une plus grande volonté, en ayant évolué, en s’étant amélioré.

Pendant cette période, ne nous focalisons pas uniquement sur la dimension rationnelle en lisant par exemple des livres techniques ou méthodologique, mais donnons aussi de l’importance à la dimension humaine, à la dimension spirituelle de notre existence. Il est plus compliqué de nous convaincre de travailler cette partie qui consiste à découvrir notre monde intérieur, mais si nous arrivons à le faire, nous pourrons mieux comprendre et améliorer notre personnalité, avoir une meilleure connaissance de notre fonctionnement.

On peut résumer tout cela en un verbe : S’éduquer.

Ces périodes d’isolement qui intègrent des parenthèses spirituelles nous permettrons de mieux comprendre la vie, de donner un sens à notre existence et d’agrandir l’envergure de nos actions. Elles seront saines et valorisantes pour soi et elles le seront également, par bénéfice indirecte, pour notre entourage, pour nos collègues au sein de l’atmosphère dans laquelle nous évoluons tous ensemble.

Je terminerai cette vidéo en disant que s’éloigner et se reconnecter à la dimension spirituelle de soi-même permettra à chacun de trouver un sens à sa vie.

Laissez un commentaire