Featured Video Play Icon

Comment gérer son stress avec l’intelligence spirituelle ?

Le stress :

Dans le cadre du développement de nos projets, que ce soit en tant que salarié ou entrepreneur, nous vivons régulièrement des moments très stressants.

Ces moments engendrent quoi ? La perte de motivation, des performances réduites, une prise de poids, la perte de cheveux et d’autres problèmes de santé, notamment la dépression dans le cas le plus extrême.

Environ 80 % des consultations médicales et 60 % à 80 % des accidents de travail seraient liées au stress, d’une manière ou d’une autre. Je parles dans ce cas ci du mauvais stress, parce qu’il existe aussi le bon stress qui est normal et utile.

Une des composantes au stress est l’attitude que l’on peut définir comme une manière d’être, un mode de fonctionnement vis-à-vis d’une situation dont nous l’évaluons comme vrai ou faux, bon ou mauvais, désirable ou indésirable.

L’intensité de la réaction de stress dépend du message envoyé par le cerveau, et donc de la perception qu’a l’esprit du stimulus en question.

Par exemple : un retard de cinq minutes à un événement quelconque ne crée généralement pas de stress, sauf si on pense qu’on va rater le train qui va nous amener à un rendez-vous important, comme la signature d’un contrat ou un entretien d’embauche, ou si le cerveau imagine un autre scénario plus catastrophique.

En résumé, le stress est notre réaction instantanée dans notre monde intérieure devant une situation difficile qui demande une adaptation.

Dans l’objectif d’avoir une meilleur attitude face aux différents stimulus, nous pouvons activer notre IS afin d’avoir la meilleure attitude possible, et de ce fait le comportement le plus adapté face à une situation difficile. L’IS qui guide et oriente toutes les autres formes d’intelligence nous permettra par exemple de percevoir ces moments autrement, de réduire nos obsessions professionnelles causées par un marché qui pousse à la compétitivité, aux performances presqu’infinies et de réduire la pression interne que nous nous infligeons sans cesse.

Une autre possibilité, plus rationnelle, serait d’améliorer les conditions de travail et de mettre en place des facilités dans la réalisation de nos objectifs. Cela peut être par exemple une personne qui vient en renfort ou alors l’acquisition d’une machine, d’un logiciel qui faciliterait la réalisation de certaines tâches. Mais bien évidement, pour cela, il faut avoir les moyens…

Et donc je pense que l’intégration et l’utilisation de l’IS face à ces situations difficiles qui provoquent le stress est une solution gratuite, rapide et efficace.

Laissez un commentaire