Certains d’entre vous souhaitent savoir si l’ intelligence spirituelle à un rapport direct ou indirect avec la religion ? C’est une question fondamentale à laquelle que je vais essayer de répondre dans cette capsule vidéo.

Tout d’abord, il faut savoir qu’en occident, particulièrement en Europe, nous avons une réticence, une image négative du mot spirituel, pour des raisons, notamment historiques, que je ne vais pas détailler ici.

La définition du spirituel

Premièrement, pour bien commencer, il est intéressant de définir le mot spirituel. Si vous faites quelques recherches, vous trouverez que le spirituel relève du domaine de la pensée, qui est de nature de l’esprit, qui appartient à un domaine moral. On peut constater qu’il existe aucune relation directe avec la religion. Ce qui est valable aussi pour le mot spiritualité.

Maintenant, reprenons la définition de l’ intelligence spirituelle, C’est la capacité d’une personne à apporter un sens et de développer sa conscience, dans le but d’y intégrer des valeurs et de se comporter avec sagesse.

Apporter du sens

Focalisons sur la première partie de cette définition, qui est la capacité d’une personne à apporter un sens. On peut intégrer un deuxième concept pour bien répondre à la question de départ, c’est le concept des libertés individuelles, c’est-à-dire que chaque personne est libre d’intégrer ou pas une religion dans sa pensée, dans ses réflexions pour pourvoir apporter un sens dans une situation, peu importe les circonstances.

Prenons un exemple rapide pour mieux comprendre. Une situation, bonne ou mauvaise, inattendue qui survient à un moment donné de notre vie. Lorsque nous allons apporter un sens à cette situation en se demandant POURQUOI ? certaines personnes vont se dire que c’est le hasard, pour d’autres une coïncidence, ou alors une troisième façon de voir les choses : ce sera une providence.

De ce fait, on comprend mieux l’importance des libertés individuelles dans l’interprétation des événements. Bien évidemment, l’analyse d’une situation est bien plus complexe en temps normal…

Les convictions sont essentielles

Et donc la réponse à la question de départ est : OUI et NON, tout dépend des convictions de la personne qu’il faut respecter, et surtout de laisser la liberté aux individus d’appliquer l’IS en intégrant ou pas la religion. Mais dire que l’ intelligence spirituelle n’a aucun rapport avec la religion n’est pas correcte vis-à-vis des personnes croyantes, et c’est une façon de limiter le domaine d’application, le champ d’action de la spiritualité.

Pour terminer, je tiens à préciser une chose très importante. Etre religieux ne garantit pas d’avoir une IS élevée. Par exemple, beaucoup d’athéistes et humanistes ont une IS très développée, comparé à des religieux et intégristes qui ont une IS très faible.

La différence entre l'intelligence spirituelle et la religion